« J’élève mon enfant de façon neutre, ni fille ni garçon »

9 Déc

Curieux témoignage dans le Grazia de cette semaine d’une maman suédoise, Malin Björn, qui a décidé d’élever son enfant de façon neutre, de le soustraire autant que possible  à cette pression sociale qui range les humains dans deux cases bien distinctes dès leur naissance, H/F.  Maman d’un enfant de 18 mois, elle lui a donné un prénom mixte, l’habille indifféremment avec des vêtements masculins ou féminins, un jour en robe, le lendemain avec un T-shirt orné d’un dinosaure, lui offre aussi bien des poupées que des petites voitures, a décoré sa chambre dans des tons neutres. Rien de bien choquant dans tout cela jusqu’ici, mais l’expérience devient plus insolite quand on sait que la maman refuse de dévoiler le sexe de l’enfant,  seuls quelques proches étant dans la confidence (en gros ceux qui changent sa couche).

« Ce que je veux, c’est lui offrir toutes les options possibles, pour que Charlie soit guidé par ses désirs et sa curiosité, et pas parce qu’en attend la société« . (…) Si personne ne connaît le sexe de mon enfant, impossible de le discriminer ou de lui imposer un comportement« . Elle souhaite ainsi démontrer  que l’attitude des enfants est souvent guidée  par un mécanisme social plus que par des prédispositions génétiques. D’après son témoignage, peu de gens semblent comprendre sa démarche, au mieux ils trouvent ça déconcertant, au pire certains vont jusqu’à parler de maltraitance, craignant que l’enfant ne rencontre des troubles de l’identité. J’ai moi-même ressenti un certain malaise en lisant cet article, mais c’est surtout l’idée d’utiliser ainsi son enfant pour une expérience qui me dérange. Même si Malin Björn  se défend d’utiliser son enfant comme cobaye, et considère qu’il s’agit plus d’une expérience sur la société que sur l’enfant lui même.

C’est en tous cas un témoignage qui m’a interpellé, à quelques jours de mon accouchement , car j’avoue tout, la commode de ma fille déborde de petites robes , de vêtements roses, de cœurs, de fées, de fleurs et de papillons! Mais surtout en feuilletant les catalogues de jouets  qui s’entassent dans nos boîtes aux lettres en ce moment,  il est navrant de se rendre compte que certains préjugés ont encore de beaux jours devant eux: Mademoiselle fait le ménage pendant que Mini-man bricole…

 

Publicités

12 Réponses to “« J’élève mon enfant de façon neutre, ni fille ni garçon »”

  1. missbrownie 9 décembre 2010 à 15 h 48 min #

    Waouh c’est assez surprenant…
    Mais bon une fois à l’école, son enfant découvrira bien si il est une fille ou un garçon… ou alors c’est un hermaphrodite.

    Mettre des robes à un garçon, je n’y arriverai pas.

    • yolinablogue 10 décembre 2010 à 12 h 07 min #

      L’article est complété par l’interview d’une psy qui dit que l’expérience prendra fin d’elle même quand l’enfant aura entre 4 et 6 ans. Qu’il découvrira alors à quel genre il appartient, et qu’il tombera inévitablement dans les clichés à ce moment là!

  2. LMO 9 décembre 2010 à 16 h 36 min #

    Euh, c’est bizarre…
    Prendre son enfant comme test sociétal, c’est particulier!!

    Sans aller jusque là, on peut laisser toutes les options à son enfant.
    Et puis mince quoi, garçon et fille il y a une différence, à quoi bon la nier (et la différence ne réside pas dans le fait que le mec est bricolo est la nana boniche, of course)

    • yolinablogue 10 décembre 2010 à 11 h 55 min #

      Ce qui ressort de l’article ce n’est pas tant que cette maman veuille gommer toutes les différences entre les filles et les garçons, mais que la tendance des parents à traiter leurs filles différemment, à les surprotéger les conditionne ensuite à devenir plus faibles que les hommes, et leur ferme des portes. Elle même dit avoir souffert de ne pas avoir pu suivre la voie qu’elle désirait (elle voulait travailler comme électricienne) sous prétexte qu’elle était une fille.

      Je la cite: « Si un petit garçon tombe, il se relèvera et repartira de plus belle, alors qu’une petite fille ira instinctivement vers sa mère pour qu’elle la prenne dans ses bras (…) Mais des recherches récentes suggèrent que ces traits comportementaux ne se manifestent que parce qu’on les attend ».

      Perso je ne suis pas convaincue par cet exemple, je pense que c’est plus une question de personnalité que de sexe, je connais beaucoup de petits garçons qui se réfugient facilement dans les jupes de leurs mères 😉

  3. Leoetlisa 10 décembre 2010 à 14 h 16 min #

    Je trouve le principe très intéressant, même si effectivement ça me choque aussi ce côté expérimental. Mais comment peut évoluer un enfant à qui on n’aura pas imposer des couleurs, des jouets, des phrases toutes faites ? L’avenir le dira !

    • lily 11 décembre 2010 à 20 h 52 min #

      et bien je trouve cette maman très intelligente et super forte pour continuer dans son idée. C’est geniale de ne pas vouloir faire comme les autres. Pour ma part ayant le choix du roi, tout est mixe ici ou aux choix de mes enfants. Mon fils aime le rose et ma fille le bleu, je ne vais pas à les habiller de rose du moins pour mon fils mais il a des couvert rose, des jouets rose etc… il aime faire le menage et ma fille mettre le bordel mdr il aime mettre des bijoux alors je lui en fait speciale petite garçon et ma fille jouer au voiture et les dinosaures en bref je pense que son concepte stop bien les prejugées!

      • Martinsse Fleur 19 mars 2013 à 9 h 59 min #

        Bonjour,

        Je suis journaliste et je m’intéresse à l’égalité des sexes dès le plus jeune âge.

        Je cherche à discuter avec des parents qui élèvent leurs enfants, leurs garçons et/ou leurs filles, sans faire de différence, en laissant les enfants jouer avec ce qu’ils veulent, porter les vêtements qu’ils veulent et aimer les couleurs qu’ils veulent…

        Votre message m’a donc interpeler!
        Si cette démarche est importante pour vous dans l’éducation de vos enfants, je serais ravie de pouvoir en parler avec vous.

        N’hésitez pas à me contacter.

        A bientôt!

        Fleur Martinsse

        Journaliste
        01 58 47 88 66

  4. Isabelle 12 décembre 2010 à 14 h 59 min #

    moi aussi cet article m’a interpelé ! maman de 2 garçons je veille à ce qu’ils n’aient pas d’attitude machiste, ils m’aident à cuisiner, faire le ménage, etc mais ils ont des jeux de garçons et je n’aurais jamais pu mettre des jupes ou des robes à mes fils
    même si je respecte la démarche et ne pense pas que la mère utilise son enfant, je ne vois pas trop l’intérêt de cacher aux gens le sexe de son enfant ? L’enfant se construit aussi par sa personnalité et des garçons seront parfois plus doux ou plus attentionnés que des filles et inversement, l’enfant est influencé par l’adulte, par ce qu’il voit ou les gens qu’il rencontre et pour mener ce type d’expérience il faut qu’il soit en vase clos, c’est à dire pas scolarisé ni en halte garderie ou crèche !

  5. Gabrielle 20 décembre 2010 à 10 h 47 min #

    ça peut paraître curieux mais après tout est-ce que l’enfant va être perturbé dans son développement?

    c’est poussé à l’extrême, OK, mais ça me fait aussi marrer les parents qui disent « nan mais mon ptit gars, il va naturellement vers les voitures à la crèche ». c’est pas qu’on lui aurait offert que des petites voitures dès sa naissance au gamin?

    ce qui est intéressant aussi c’est de voir les commentaires de mamans qui ne veulent pas mettre de jupes à leurs garçons. C’est normal: la pression sociale est tellement forte qu’on n’y pense même pas.
    mais c’est révélateur: aujourd’hui il y a peu de frein pour que les filles mettent des pantalons, jouent à des jeux de garçons… mais à l’inverse un garçon qui veut mettre des vêtements de fille ou jouer à des jeux de filles c’est très mal vu…
    en tant que femme c’est assez vexant cette dévalorisation de ce qui est féminin, non?

  6. Lucie Béluga 30 décembre 2010 à 9 h 18 min #

    je suis assez d’accord avec la maman de l’article, elle n’empêchera pas son enfant de choisir pour la suite, elle veut juste lui laisser le plus d’options possible. C’est beau.

  7. Serge Poirier 19 avril 2012 à 1 h 36 min #

    L’idée d’élever son enfant de façon neutre ni-fille ni-garçon en cachant le sexe de son enfant me séduit énormément.Je pense que cette mère de famille à eu une idée tout simplement géniale. Ce que cette mère de famille fait toutes les mères et les pères devraient le faire car c’est la seule manière d’ouvrir toutes les portes à nos enfants qu’ils soient filles ou garçons sans aucun préjugés. Pourquoi le rose, les poupées, les robes, la tendrese et les taches ménagère ne pourrait-il pas être aussi masculin que féminin. Je ne dis pas qu.il faille inverser les roles filles et garçon, ce que je dis c’est qu’il ne devrait plus y avoir de role spécifiquement féminin ou masculin.
    .
    , .

    • Serge Poirier 19 avril 2012 à 2 h 01 min #

      123

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :